L’été, c’est la saison pour s’amuser et prendre du plaisir. Soleil, mojito, jeux de cartes, concert, pieds dans l’eau… peu importe tes préférences, l’été rime avec légèreté.

C’est sans prise de tête que je t’ai concocté un jeu visuel.

 

Tu vas avoir besoin de noter 3 chiffres entre 1 à 13.

C’est fait ?

 

Regarde à quelle icône tes chiffres sont associés :

 

fleurir-dessin-celebrer

Maintenant, associe les 3 icônes pour créer une combinaison visuelle. 

 

 

 

3 conseils pour te lancer dans ce jeu

1 – Recopie simplement les icônes.
Avant d’imaginer ce que tu pourrais faire, dessine les icônes. Ça va te permettre de te les approprier.

2- Joue avec les échelles et les proportions 
Dessine tes icônes en modifiant les tailles, en les juxtaposant… Plus tu vas dessiner les éléments, plus ton geste va gagner en souplesse.

3- Amuse-toi avec ce jeu visuel
Reconnecte à ton âme d’enfant en y ajoutant de la couleur et des détails (main, bouche, fleur… no limit). Détourne toutes les règles que je viens de te donner. Laisse-toi surprendre par le processus. 

 

Une valise, une pastèque et des tongs.

Quand j’ai vu mes 3 icônes, j’ai eu rapidement ce besoin de trouver une association qui fasse du sens. Vite, vite, une solution me criait mon cerveau.

Je lui ai demandé de se taire et j’ai calmement dessiné mes icônes. 

En jouant avec les proportions, en m’appropriant leurs formes, mon cerveau a ralenti. C’est dans ce moment, que les combinaisons naturelles ont opéré. J’ai commencé à rire en voyant ma valise courir auprès de sa pastèque et je n’avais plus envie de m’arrêter. 

La détente visuelle a pris place.

 

Resultat du jeu visuel

Pourquoi s’entraîner à combiner des images ?

 

Cet exercice te permet de faire des liens entre les images. Il t’oblige à sortir de ta “zone adulte qui voit un dessin” à aller dans ta “zone enfant qui raconte une histoire”. Plus tu oseras jouer avec les visuels, plus tu te rendras compte qu’il est possible de déclencher des conversations avec tes clients/collègues autour d’un dessin.

Pour moi, cet outil visuel est plus qu’un simple activateur de créativité.

Il est aussi un prétexte pour créer du lien.

Quand j’ai dessiné cette valise qui court vers la pastèque, j’ai eu différents souvenirs qui sont remontés. Je me suis souvenue du jour où j’ai quitté les cours et couru jusqu’à la gare dans l’espoir de retrouvé mon amoureux de jeunesse. Je me suis également rappelé de ma voisine allemande qui ajoutait toujours de la menthe et du citron sur la pastèque. Ça lui donnait du goût et depuis je continue à la manger de cette manière. 

Ces souvenirs sont revenus par le dessin. 

Et je suis capable de te partager un bout de mon histoire grâce à ça. 

 

Imagine si on avait dessiné ensemble. Il est quasiment certain qu’un lien aurait pris forme entre toi et moi. 

 

 

C’est ça le but ultime du dessin. 

Créer du lien. Avec soi-même ET les autres. 

Et ce n’est en aucun cas, une question de talent. 

 

 

 

Bel été à toi !

 

PS : ce jeu visuel peut être un très bon brise glace avant un meeting. 
PPS : j’adore lire tes expériences et voir tes réalisations. Écris-moi à hello@justeuneligne.com ou sur Linkedin. 

 

Claire Sollinger
Ta complice visuelle

Retrouve moi sur Linkedin - Pinterest

Reçois du contenu exclusif et accès à des ateliers

Ça peut aussi t’intéresser