Quand j’ai commencé mon premier journal en janvier 2020, je venais de changer de poste. C’était tout nouveau : je passais de Designer UX-UI à Designer d’ateliers collaboratifs au sein de la même entreprise. Cette aventure je voulais l’immortaliser comme si c’était un voyage.

J’ai démarré très naïvement, sans me poser aucune question. Je voulais juste noter tous les jours mes apprentissages et découvertes. Bien évidemment, une petite voix me disait « pas sur que tu vas tenir, c’est une lubie de passage ».

Eh bien non.
Chère petite voix, j’y suis arrivée.

Je voulais me voir évoluer car justement je minimise trop souvent mes réussites et mon parcours. Ça a été ma motivation profonde : garder une trace tangible de ma transformation.

 

 

Alors avant de commencer un journal de bord professionnel, je t’invite à vraiment te poser cette question :

Pourquoi je veux faire ce journal ?

  • Qu’est-ce que tu veux observer de toi au travail ?
  • Qu’est-ce qui te motiverait assez régulièrement pour le remplir jusqu’à la dernière page ?

Dis-toi que ce journal, il va raconter une part de ton histoire vue sous l’angle professionnel.
Ce n’est pas un bullet journal dans lequel on va lister des obligations ou des tâches infinies.

NON.

 

Dans ce journal, on cherche l’émotion, l’évolution,
les pensées et les idées.

C’est ton refuge pour être celle ou celui que tu es au travail.

Bien évidemment, les éléments de la vie personnelle sont les bienvenus. 

Voici quelques idées d’objectifs/motivations pour ton journal :

  • enrichir et incarner ma mission professionnelle (c’est mon objectif du journal 2021)
  • évoluer dans un nouveau rôle
  • en quête de son futur professionnel
  • arrêter les filtres et être moi
  • cultiver ma curiosité

Passe à l’action

Une fois que tu as trouvé ton objectif, note-le sur la première ou deuxième page.
Ça t’aidera à garder le cap dans les moments de creux.

 

En plaçant cette intention au coeur de ton journal,
tu lui donnes déjà une couleur.

 

C’est ce qui se passe avec chacun de mes carnets : ils ont tous une utilité précise. Ça m’aide à m’y retrouver lorsque je veux écrire du contenu ou imaginer un futur atelier. D’ailleurs si tu as l’intention de publier plus de contenu, tenir un journal peut t’y aider.

 

Finalement, ce journal de bord, c’est un refuge qui abrite des diamants.
Tu ne sais pas ce qu’il pourrait t’ouvrir comme chemin.

 

Alors ouvre un carnet, trouve une ligne directrice et essaye.

Claire Sollinger
Ta complice visuelle

Retrouve moi sur Linkedin - Pinterest

Reçois du contenu exclusif et accès à des ateliers

Ça peut aussi t'intéresser